Carouge-Bachet
 

Le secteur Carouge-Bachet s’étend du Bachet, où se trouve le siège des TPG, jusqu’à l'Office cantonal des automobiles et de la navigation. Il verra la réalisation de la station de Carouge-Bachet - l’une des cinq nouvelles stations CEVA - ainsi que le percement du tunnel de Pinchat. Dans tout ce secteur, le train circulera donc en tunnel. Depuis Carouge-Bachet, il sera ainsi possible de gagner Coppet, Annemasse ou Thonon, sans changer de train.

Station Carouge-Bachet

Le chantier de la station durera 67 mois, à compter de février 2012, y compris les travaux de superstructure et d’équipement.

La réalisation de ces travaux se fera en majeure partie depuis la surface. Ce chantier étant situé dans une zone qui est une pénétrante majeure, il se déroulera par petites phases, afin de garantir le maintien des réseaux de transports, publics et privés.

Dans un premier temps, les réseaux, tant de surface (transports) que souterrains (eau, gaz, électricité etc.), seront déviés afin de libérer l’espace nécessaire à la construction de l’enceinte de la station, qui sera réalisée au moyen de la technique dite « en paroi moulée » (c’est-à-dire du béton armé coulé dans une tranchée étroite et profonde). A certains endroits, le terrain sera stabilisé par des parois de palplanches provisoires ou des parois berlinoises (assemblage de poteaux et d’éléments horizontaux mis en place au fur et à mesure du terrassement).

Une fois l’enceinte de la station achevée, les dalles de couverture seront posées et les éléments intérieurs (murs, escalier) réalisés en béton armé. Les travaux de génie civil étant terminés, la charpente métallique et ses briques de verre sera montée et les travaux d’équipements ferroviaires effectués.

La remise en état de la route de St-Julien et de la plateforme TPG parachèvera le travail. Un concours d’aménagement de l’espace public a été lancé et adjugé au deuxième semestre 2012.

 

Tunnel de Pinchat

Le tunnel de Pinchat, comme celui de Champel, sera creusé avec des engins traditionnels (pelles mécaniques) et non avec un tunnelier.

Tout d’abord, les portails d’accès seront réalisés. Le portail côté Bachet fait partie intégrante de la station et se fond dans l’architecture de cette dernière. L’autre portail est situé sur le secteur du Val d’Arve, à la hauteur de l'Office cantonal des automobiles et de la navigation. L’excavation et le marinage (c’est-à-dire la collecte et l’évacuation des déblais) commenceront du côté Bachet. Un soutènement sera réalisé en béton armé projeté, auquel se superposera un coffrage, autrement dit un revêtement en béton coulé, ce qui a pour effet d’augmenter la rigidité de l’ouvrage et l’homogénéité de la surface.

Le tunnel est alors prêt à accueillir les différents équipements nécessaires à son fonctionnement. Le chantier durera 52 mois.