Nature

 

Flore

L’emprise des travaux CEVA se trouve parfois sur des zones où des espèces rares ou en voie de disparition ont été recensées. Mandat a donc été donné, en 2008 déjà, aux Conservatoire & Jardin botaniques de Genève d’en faire un relevé, d’en récolter les graines ou les bulbes, de les garder et de les replanter sur les mêmes espaces quand les travaux seront terminés.

Faune

La friche ferroviaire des Eaux-Vives s’est révélée accueillante pour la faune, en particulier le lézard des murailles. Pendant les travaux, divers petits abris à faune seront mis en place pour éviter sa destruction soudaine. En fin de chantier, les nombreux aménagements prévus le long de la voie verte ont vocation de recréer les milieux ainsi détruits.