Protection des eaux

 

Nappes phréatiques

Certains ouvrages entrent en contact avec des nappes superficielles ou avec la nappe plus profonde dite « nappe principale du Genevois ». Des essais en grandeur réelle ont été réalisés fin 2005 dans une gravière du canton de Genève présentant les mêmes caractéristiques que le sol concerné par le projet, afin de s’assurer de la fiabilité des méthodes constructives prévues. Les résultats permettent d’écarter toute atteinte aux eaux souterraines et confirment les mesures techniques envisagées.

Une attention particulière est portée à la construction des ouvrages pénétrant dans la nappe du Genevois, notamment dans la zone du Val d’Arve. En plus des précautions prises sur les chantiers, les nappes souterraines concernées par le projet font l’objet d’un suivi régulier (niveaux d’eau et qualité chimique) grâce à un réseau comportant plus de 50 points de contrôle.

Rivières

La Drize, le Foron, l’Arve et la Seymaz croisent le tracé de CEVA. Le chantier est ainsi l’opportunité d’améliorer l’écomorphologie de certains tronçons comme le Foron ou la Seymaz. Par ailleurs, des mesures de luttes contre des plantes envahissantes sont rendues possibles le long des bords de l’Arve. Différentes mesures visant à préserver la faune aquatique et terrestre sont intégrées au projet.